production d’écrits au ce1

La production d’écrits est un sujet sur lequel j’ai envie de progresser l’année prochaine car je suis persuadée que nos élèves devraient écrire tous les jours.  En effet, il existe un fort lien entre l’acquisition de la lecture et l’écriture, chose que j’ai pu expérimenter avec mes élèves de clis il y a quelques années. Certains ont appris à lire en entrant par l’écrit. De plus, la production d’écrits permet à nos élèves de mettre en application ce que l’on voit en grammaire : nous n’apprenons pas tout ça pour rien mais bel et bien pour écrire et se faire comprendre. Certes, ils n’appliqueront pas du premier coup, les accords et les conjugaisons vues mais c’est à force d’écrire encore et encore que cela viendra. Enfin, cela structure la pensée.

J’ai donc réfléchis et cherché les outils sur lesquels m’appuyer pour écrire tous les jours et de façon variée.

1/- le jogging d’écriture ou l’écriture quotidienne

Mes élèves auront un cahier d’écrivain dans lequel il pourront écrire tous les jours. Soit en arrivant le matin, soit lors des ateliers de lecture. Ces écrits ne seront pas corrigés sauf si les élèves veulent les publier, le but est de libérer l’écriture. De la rendre plus fluide et de prendre plaisir.

Je mettrai des amorces qu’ils pourront utiliser ou non. Comme je l’ai dit, le but est de libérer l’écriture, je ne veux donc pas imposer un thème journalier. Comment écrire si un sujet ne nous inspire pas ?Je serais la première à ne pas y arriver. Je proposerai donc des situations sous forme de cartes, libres à eux de s’en inspirer.

De plus, je mettrai des dés à raconter dans le centre d’écriture et des jeux d’écriture.

J’ai commencé une petite collection des Rory’s story cubes comme celui-ci :

ACTIONS

Restez connecte(e)s, je mettrai mes cartes d’amorces en ligne cet été. 

2/- Réussir en production d’écrits

Pour les séances plus structurées, je vais m’appuyer sur cet excellent ouvrage qui propose deux sortes de situations : des situations génératives et des récits de vie.

Les deux situations partent d’une situation modélisante que les élèves suivront ou non mais qui l’avantage de bien aider les élèves en difficulté. De plus, j’aime que les outils d’écriture et les grilles de relecture soient construits avec les élèves.

L’ouvrage est en accord avec ma façon de travailler et préconise de travailler en petits groupes afin de guider au mieux chaque élève.

C’est un ouvrage clé en main qui permet aussi d’inventer de nouvelles situations une fois que l’on maîtrise la démarche.

3/- Histoires à écrire

Enfin, j’ai découvert cette année les histoires à écrire de chez Retz et je suis devenue accro et mes élèves aussi !

Il s’agit de s’appuyer sur un grand album sans texte afin d’en inventer l’histoire. Les albums sont tous très joliment illustrés et les histoires très adaptées au tranches d’âge.

J’ai fait cette année le veilleur de soleil et tous mes élèves ont réussi à produire. La place de l’oral est très importante et le guide pédagogique et les outils très bien fait.

J’ai aussi noté que la démarche de ces albums avait beaucoup aidé mes élèves à construire la structure narrative. En effet, en littérature, il se sont souvent appuyés sur les termes vus dans notre séquence sur le veilleur de soleil.

Nous avons décidé avec mes collègues de faire une programmation de cycle. Je ferai donc aussi le renard qui ne savait pas partager que j’adore vraiment ! Il existe des albums cp/ce1 et des albums ce1/ce2.

4/- Ecrire dans tous les matières

Bien entendu, la dernière activité est de favoriser la production d’écrits dans tous les domaines : compte rendu d’expérience, légende, hypothèses.

Je compte faire des matinées classe ouverte : c’est à dire emmener mes élèves dans un sous-bois un mercredi sur deux afin d’être au contact de la nature. J’aimerai donc naturellement utilisé ces situations pour écrire en extérieur sur ce qu’ils voient et expérimentent.

5/- Dictée à l’adulte

Enfin, je voulais parler de la dictée à l’adulte qui est souvent mise de côté quand les élèves sont en âge d’écrire mais c’est pour moi une activité très importante qu’il faut continuer de pratiquer. Cela permet de renforcer les apprentissages en matière de rédaction : quelles tournures de phrases, comment je dois faire si j’ai un doute sur l’écriture d’un mot, comment utiliser les référentiels etc… Comme je le fais en lecture, il s’agit d’expliciter comme je fais pour écrire de façon experte .

 

Livres à retrouver sur Amazon

Réussir en production d’écrits – Retz

Le veilleur de soleil

Le renard qui ne savait pas partager

Il était une fois

Dés à raconter

 

9 thoughts on “production d’écrits au ce1

  1. Helene

    Merci pour ces pistes qui rejoignent mes réflexions. Et merci pour la présentation des ouvrages Retz qui me semblent bien intéressants…

  2. Charlotte

    Merci pour cet article. Justement j’ai mis sur ma commande l’ouvrage de retz sur la production écrite. Et je me tâte sur le renard ( en fait faut que je fasse des choix dans les manuels qui me font envie !!!).
    Pour le cahier d’écrivain , tu pense prendre combien de pages ? Et du coup les autres productions écrites seront dans un autre cahier ?
    Bonne soirée

    • missbubble

      J’ai prévu un 96 pages je crois! Faut que je vérifie.
      Je pense tout mettre dedans.

  3. Fred

    Bonsoir,
    moi aussi je suis en pleine réflexion pour l’an prochain. J’ai le classeur de Ludo (écriture à partir d’une image) que j’aime bien, mais j’aime aussi les histoires à écrire de retz, et je pense suivre Picot en grammaire et je me dis qu’il serait peut-être pas mal de faire les productions d’écrit associées, facilitées par l’étude du texte au préalable… Je ne sais pas, il va falloir que je fasse des choix. Tu arrêterais donc les petites productions Picot ?

    • missbubble

      Bonsoir ! Non je n’arrêterai pas complètement : je les ajouterai dans le centre d’écriture. Mais effectivement, elles ne seront pas forcément toutes faites!
      Pour Ludo, l’idée est sympa mais perso je ne pourrais pas suivre un même perso toute l’année.

  4. Milou

    Bonjour Missbubble,
    J’ai acheté plusieurs lots de dés à histoires et j’ai réfléchi à différentes façons de les utiliser en classe l’an prochain. J’en suis déjà fan.
    Je ne connais pas le livre de Retz. C’est une nouveauté? Il a l’air plutôt pas mal en tous cas. Je vais regarder ça de plus près.
    Pour les histoires à écrire, j’ai « La petite goutte d’eau » mais j’ai trouvé un peu le temps long l’an passé alors je n’ai pas réitéré cette année. Pourtant, c’est très bien fait et l’histoire du renard me tentait beaucoup pour mes commandes… mais malheureusement nous avons déjà passé commande et j’ai loupé l’occasion…

  5. Bonjour
    Je passe juste faire un petit coucou et te remercier pour ton blog que j’ai commencé à regarder l’été dernier quand j’ai décidé de passer le CRPE à l’âge de 48 ans (3ème voie). Bien qu’habitant Paris, je l’ai passé sur l’académie de Créteil puisque Paris « offrait » 4 postes pour la 3ème voie. Admissible et admise (je le sais depuis hier) avec de bonnes notes, je suis ravie 🙂 J’étais restée muette jusqu’à présent mais maintenant que je l’ai, je reviendrai et laisserai des messages.
    A bientôt.

  6. Marie

    Bonjour, penses-tu que « réussir en production d’écrits ce1 » peut convenir à des ce2? Merci

    • belva

      j’ai le meme questionnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *