EMC : la différence

« Voici ma ville, une ville sans surprise et sans histoire. Dans mon quartier, chaque maison a une porte, deux fenêtres et un toit rouge, bien régulier. Chaque porte a une poignée et une serrure bien huilée. Chaque fenêtre est encadrée de deux volets gris, bien épais. » Ainsi commence la lecture de cet ouvrage sur la tolérance, l’anticonformisme, le droit à la différence, la mixité, l’ouverture sur le monde et les autres… Car si dans cette ville triste rien ne se passe et tout se ressemble, voilà qu’un des voisins laisse sa lumière allumée. Scandale ! Heureusement, un matin, l’Intrus s’en va… La maison s’abîme et il faut bientôt la raser. Mais voilà notre voisin de retour ! Plus de maison, plus rien… Alors avec tout ce qu’il a ramené de ses voyages, il se reconstruit une demeure… incroyable ! Passé l’étonnement des voisins, les critiques diverses, tout le monde s’y fait. Un peu de bleu aux volets par ci, un poil de rouge par là…

Exploitation :

L’exploitation de cet album fait partie d’une séquence sur l’habitat à travers le monde. En effet, nous avons vu le film « Le chien jaune de Mongolie » grâce auquel nous avons travaillé sur les différents modes de vie et en particulier sur la yourte. Nous avons beaucoup exploité la maison en arts visuels que je décrierai en seconde partie )

Séance 1 : Lecture offerte de l’album

1/ – Partir de la couverture : hypothèses de lecture

2/- Lecture offerte

3/ – Compréhension de l’album :

  • Travail sur les expressions telles que: « sans histoire, convenablement fermée, comme cela doit être fait,
    comportement de brigand, on n’a jamais vu ça, heureusement l’intrus s’en va, quel soulagement, quelle honte, qui fait
    tache » en relation avec les images (uniformité, différences).
    Mise en relation texte-image: « c’est une drôle de maison
  • Manipulations des mots: «maison champignon, maison papillon »….en jouant sur les sonorités. Les réaliser en dessin.
    Les faire décrire par les enfants: nuit/jour, fenêtres fermées/ouvertes, uniformité des maisons. Recherche des indices
    visuels de différence, d’opposition à l’uniformité (nuit: une maison allumée, jour: la même maison a les volets clos), des
    signes de désordre – maison porte ouverte, en ruine, absente. Une lecture page à page des images, avec pour consigne
    de chercher ce qui change.
    Recherche de toutes les maisons différentes, jusqu’aux pages finales.

Séance 2 : Débat

  • sommes-nous tous pareils ?
  • Qu’est-ce qui est pareil/différent ?
  • Avons-nous les mêmes goûts, aimons-nous les mêmes choses ?
  • Y a-t-il des jeux pour les garçons, des jeux pour les filles ? Des sports pour les garçons, d’autres pour les filles ?

==> Je note les réflexions et nous en ferons un article sur notre ENT mais il possible de faire des grands panneaux.

Séance 3 : Arts Visuels

Nous allons réaliser des maisons imaginaires afin que les élèves laissent libre cours à leur imagination.

Pour cela, je vais leur distribuer la photocopie de la maison type du livre en gris très clair :

Ils pourront ainsi partir de cette maison, la découper pour ajouter un étage, ne garder qu’une partie etc…

 

Avant l’exploitation de l’album :

  1. Travail sur la yourte. ( envisageable avec un autre habitat )
  2. Travail sur une production : la maison en quatre temps.

A partir de quatre espaces, ils devaient réaliser une maison comme ils le souhaitaient, une les yeux fermés, une avec que des courbes et une avec la main inverse de celle qu’ils utilisent normalement.




 

Le livre : la maison allumée

Livres sur les habitats : p’tits docs

Emc : le deuil

 

2 thoughts on “EMC : la différence

  1. Chrisdel7

    question: tu n’abordes jamais le domaine questionner le monde: tu te sers de quoi ? tu utilises quelle genre de ressource ?
    Merci

    • missbubble

      Je ne fais pas de QLM ! Non je plaisante, je travaille avec les ouvrages de chez Retz. Et aussi chez les copines bloggueuses. Certaines choses sont aussi de moi mais je ne partage pas car j’utilise souvent des images, photos etc d’autres ouvrages donc par respect des droits d’auteurs je garde pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *